Le bulletin du centre de recherche
en développement humain
CRDH
 

Contenu

 
Volume 5, Numéro 2 - Printemps 2012 PDF Download Téléchargez ce numéro


Editorial:
Statistiques vitales du CRDH

Recherche et connaissances pratiques-: une combinaison gagnante
Par Melissa Simard

Faits saillants du congrès annuel du CRDH
Par Kiran Vadaga et Matthew Keough

Le CRDH est l'hôte d'un symposium sur la communication et l'engagement social chez les personnes âgées
Par Larry Baer et
Walter Wittich

Enquête sur la littératie-: Coup d'oeil sur la recherche au laboratoire
de la Dre Martin-Chang

Par Stephanie Peccia

Des nouvelles des anciens
Par Anne Bailey

Tête-à-tête avec les boursières et boursiers
du CRDH

Par Kelsey Dancause

 

Page d'accueil du CRDH

Inscrivez-vous à la liste d'envois

Transférez ce numéro

Pour vous enlever de la liste

Envoyez vos commentaires

Parutions archivées

dialogue-CRDH est un bulletin périodique produit par le Centre de recherche en développement humain.

 
 

Faits saillants du congrès annuel du CRDH

par Kiran Vadaga et Matthew Keough

Le congrès annuel du CRDH, qui se tenait cette année à l'Université Concordia, illustrait les travaux de ses membres et couvrait les quatre axes, tel que le reflète son thème : Les effets contextuels sur le développement individuel. Le congrès a attiré une foule remarquable et enthousiaste d'étudiants de tous les niveaux de Concordia, de McGill et de l'UQAM. En voici quelques faits saillants.

 Dialogue

Étudiante de cycle supérieur en psychologie clinique à Concordia, Shireen Abuhatoum a présenté son travail sur la résolution de conflits entre frères et sœurs. Elle s'est méritée une 3e place par son affiche exceptionnelle.


Présentation sur affiches par des étudiants de 1er cycle


Une innovation à ce chapitre, cette année, les étudiants de 1er cycle étaient invités à présenter leur recherche. Cette formule a été accueillie avec le plus grand enthousiasme, tant par les chercheurs que par les étudiants. Elissa Zavaglia, étudiante en 3e année en psychologie à Concordia, nous confiait : « C'est ma première vraie présentation à un congrès, et je suis très honorée de faire connaître aux autres les résultats intéressants que j'ai eus cette année ».

Et de renchérir la Dre Dale Stack, directrice du Laboratoire de recherche sur les nourrissons et les enfants : « C'est vraiment un bon tremplin pour que les étudiants apprennent à communiquer leurs résultats à un grand auditoire. J'ai été très impressionnée par la qualité des projets cette année et je suis tellement contente de faire partie d'un événement comme celui-ci où les étudiants peuvent raffiner leurs aptitudes comme aspirants chercheurs. »

Les visiteurs de cette exposition ont été exposés à tout un éventail de domaines de recherche. L'un d'eux a pris la vedette, cette année, avec les recherches sur le développement chez les nourrissons et les enfants. Joleenn Coirazza, étudiante au programme Honours, du Laboratoire de recherche sur les nourrissons et les enfants, présentait sa recherche sur les différents styles de communication entre parents et enfants de familles à risque élevé. « Dans ce projet, dit-elle, je voulais vraiment comprendre la relation entre les styles de communication parentale et la socialisation chez l'enfant. Les recherches sur les échantillons à risque ont tendance à se centrer sur les facteurs de risque, mais je crois que mon travail vient ouvrir de nouveaux horizons en traitant de facteurs positifs qui peuvent réduire l'effet du risque. » En bref, elle a trouvé que les mères avec des antécédents d'agressivité et d'isolement émotionnel ont tendance à adopter un style de communication contrôlant dans divers contextes, par rapport à un style qui encouragerait les enfants à exprimer leurs idées ouvertement.

 Dialogue

Danielle Kingdon, étudiante de cycle supérieur à Concordia dans le laboratoire de Lisa Serbin, nous a fait partager ses travaux sur les différences entre garçons et filles quant au rendement scolaire au secondaire.

      
Mark Anthony Orlando, étudiant au Laboratoire sur le stress et la psychopathologie développementale (supervisé par le Dr Mark Ellenbogen), a présenté son étude sur la dépression, l’ocytocine et la mémoire autobiographique. « La recherche a démontré que l’ocytocine, explique Mark Anthony, une hormone dans le cerveau, accroît le comportement prosocial chez les humains après une administration nasale. Les travaux récents dans notre laboratoire suggèrent que la prise d’ocytocine rend les gens plus positifs à propos de leur personnalité. Cependant, on ne connaît pas le mécanisme exact de cette association. 

« Lorsque les personnes qui ont des symptômes dépressifs plus marqués réfléchissent à leur vie, il semble qu’elles aient tendance à se rappeler moins clairement des événements. De plus, les dépressifs ont également des difficultés sur le plan social ou interpersonnel. Or, l’ocytocine pourrait les aider à se sentir plus positifs face à eux-mêmes et à être plus à l’aise socialement » ajoute Mark Antony. Selon sa recherche, une dose moyenne d’ocytocine est associée à moins de souvenirs trop généraux; et l’effet est plus grand chez les gens dont les symptômes de dépression sont plus forts.

 Dialogue

De gauche à droite, Daisy Singla et Daniel Kopala-Sibley, étudiants de cycles supérieurs à McGill; Elana August et Sandra Della Porta, étudiantes de cycles supérieurs à Concordia.


Présentation sur affiches des travaux d'étudiants des cycles supérieurs et postdoctoraux

Deux mots qualifient ces présentations : diversité et enthousiasme. On pouvait y examiner 26 affiches sur le développement de la petite enfance, l'âge adulte et le vieillissement. À une extrémité de la présentation, Joanna Rosciszewska, étudiante en première de maîtrise, expliquait les effets des interactions entre frères et sœurs sur le développement socio-émotionnel et cognitif des enfants. À l'autre bout, Mervin Blair, étudiant en quatrième au doctorat, expliquait la nature du déclin cognitif chez les adultes. Entre les deux, on trouvait des affiches sur les relations mère-enfant, l'autisme, l'estime de soi chez les adolescents, les manœuvres d'intimidation, et les liens entre l'anxiété et la perspicacité dans la démence, la sagesse et le bien-être chez les adultes plus âgés, et j'en passe. Félicitations à Anne Bailey, à Ivy Brooker et à Shireen Abuhatoum, nos gagnantes des prix pour les meilleures affiches.

Si la diversité en recherche représente parfaitement les membres du CRDH, le degré d'enthousiasme de nos étudiants, n'est pas loin derrière. Il y a eu cinq présentations orales, chacune excellente sur le plan du contenu, de la créativité et du style. Dans l'ensemble, les recherches présentées au congrès reflètent l'engagement continu des chercheurs du CRDH à former des étudiants de haut calibre au baccalauréat, aux cycles supérieurs et au postdoctorat, et à leur servir de mentors.

 

 
Quebec

CRDH est subventionné par
le Programme des regroupements stratégiques.


 
 

Éditeur
Larry Baer

Éditeurs associés
Rami Nijjar
Walter Wittich

 

Contributeurs
Anne Bailey
Ivy Brooker
Kelsey Dancause
Sarah Fraser
Erin Johns


Matthew T. Keough
Stephanie Peccia  
Melissa Simard
Kiran Vadaga

 

Conception graphique
KAI Design & Communication

Traduction
Logi-Trad

Concordia, UQAM, McGill, U de Laval, UQTR, U de Montreal


Tout le contenu du site, © 2012, CRDH. Tous droits réservés.

HTML Counter
Concordia UQAM Mc Gill Laval UQTR U de Montreal